Episode 4 – promenades version pratique

Lien d’écoute : https://www.podcastics.com/podcast/episode/promenades-et-outils-version-pratique-60182/

Bonjour et bienvenue sur le podcast dans la tête des chiens, un moment unique pour mieux comprendre votre chien et enrichir votre relation avec lui. Dans cet épisode on parlera des promenades mais cette fois-ci d’un point de vue un peu plus personnel et pratique. D’ailleurs, si vous voulez plus d’informations scientifiques sur les conséquences de l’utilisation d’outils coercitifs et sur les effets de la laisse, n’hésitez pas à aller écouter l’épisode précédent.

Nous avons commencé l’épisode précédent par des études sur le fait que certaines personnes ne promènent pas leur chien et que les facteurs qui influencent cette décision dépendent du chien et de sa taille mais aussi de la relation avec lui. Pourtant, tous les chiens ont besoins d’être promenés (hormis cas exceptionnels comme un chien trop réactif ou un vieux pépère qui ne peut plus se promener). Peu importe sa taille et sa race tous les chiens doivent bénéficier de promenades, évidemment adaptées à leurs besoins.

Pourquoi c’est important ? La promenade c’est sa sortie. On l’a tous bien constaté pendant la période de confinement : être enfermé constamment dans le même environnement ça rend dingue, c’est pareil pour les animaux. Pour les chiens, la promenade c’est l’occasion de faire ses besoins, de se dépenser physiquement et cognitivement et de remplir ses besoins sociaux. Promener son chien c’est vital pour sa bonne santé mentale mais il y a des bonnes façons de promener son chien. Pour moi, c’est une promenade au rythme du chien où il peut marcher à son rythme, renifler ses trucs et interagir avec ses congénères s’il le souhaite. Pour l’humain, c’est une balade où vous n’êtes pas complètement tendu par peur de ce qu’il pourrait arriver, où vous n’avez pas les mains en sang parce que votre chien tire comme un dingue. Bref globalement, ça doit être un bon moment partagé.

Il y a donc plusieurs types de balades : la balade silencieuse, les balades ordinaires, les balades sanitaires et celles d’éducation. Les balades ordinaires sont les balades classiques où on promène son chien avec ou sans laisse, avec ou sans des demandes verbales etc. Ma préférée c’est la balade silencieuse. Elle n’empêche bien évidemment pas de communiquer, on va juste se servir d’autres canaux de communication que la parole. Ici, le regard sera important et si vous avez une bonne relation avec votre chien, vous verrez que juste avec un regard ou un geste, on peut tout faire comprendre. La balade sanitaires c’est la balade du matin tôt ou du soir tard, juste pour faire ses besoins. Et enfin la balade d’éducation c’est une balade principalement là pour apprendre des choses à son chien, ça peut être la marche en laisse, la socialisation, une balade avec des pauses pour apprendre des tricks etc.

Personnellement, j’aime bien faire balades sanitaires le matin et le soir. Balades ordinaires et majoritairement silencieuses dans la journée. Et je me suis rendu compte qu’avec Eliott je n’avais jamais fait de balade éducative. Je découvre ça avec Bocuse. Ça n’est évidemment pas qu’une balade éducative mais je demande plus de choses que les simples balades. En vrai vous faîtes comme vous le souhaitez et en fonction des besoins de votre chien. Juste ne faites pas QUE des balades sanitaires si votre chien a besoin de plus et ne faîtes pas que des balades éducatives afin que ses promenades soient aussi des moments ordinaires.

Influence de la laisse

Dans l’épisode précédent, nous avons vu que la laisse influe sur les besoins des chiens. En effet, celle-ci impose une restriction qui amoindri le nombre et la durée des interactions entre chiens. On a aussi vu que la laisse influe sur le temps de reniflage alors que celui-ci permet de réguler le rythme cardiaque. Ce qui est intéressant c’est qu’avec une longe de 5 mètres vous pouvez avoir les mêmes effets sur votre chien qu’en libre.

Personnellement, nous avons eu beaucoup de chances. Je pense qu’avec Eliott le facteur relation de confiance a été très important. Il a presque tout de suite été réceptif au suivi naturel et la laisse est donc devenue vraiment un outil superflu. D’ailleurs, pour apprendre la marche en laisse, vous pouvez travailler le suivi naturel : votre chien va apprendre à vous suivre parce que vous êtes plus intéressant que l’environnement et qu’il est attaché à vous et que vous le laissez profiter de son environnement. Pour des raisons de sécurité et de loi, je conseille aux gens d’acheter une longe de chasse, car elles sont très longues et surtout très légères. C’est vraiment utile quand vous apprenez le suivi naturel avec votre chien mais que vous voulez garder une marge de sécurité. D’ailleurs, la longe ça s’apprend, on a tous déjà galéré à être emmêlé dedans, et moi je galère parfois encore, ça sera donc surtout un travail de votre côté. Mais c’est le top car votre chien bénéficie de tous les avantages de la promenade en libre mais avec la sécurité de la laisse. Avoir une laisse hyper courte ou votre chien au pied ça n’a aucun intérêt. On ne fait pas d’acoups pour avoir son chien au pied. Je vois tellement de gens qui font ça, je me demande vraiment d’où ça sort, à part que le chien a la trachée constamment secouée.  Ce n’est pas parce que votre chien est en laisse que la communication est rompue. Par exemple, en ville s’il y a beaucoup de monde, vous allez rapprocher votre chien de vous. Vous n’êtes pas obligé de tirer sur la laisse d’un coup sec, vous pouvez rappeler votre chien et raccourcir la laisse petit à petit en communiquant avec lui. Ça nous est à tous arrivé de se retrouver dans un endroit où on doit raccourcir la laisse, vous pouvez le faire très doucement en ramenant votre chien vers vous. Mettre de la pression sur la laisse ne fera qu’augmenter la tension possible : vous êtes entourés de gens, dans un environnement bruyant, croyez-moi votre chien prend déjà assez sur lui pour ne pas rajouter en plus du stress de son humain.

Pour rappel, avant de lâcher votre chien, il faudra s’assurer qu’il a un bon rappel c’est vraiment la base. Vous ne devez pas lâcher votre chien avant ça pour sa sécurité mais aussi la sécurité des chiens, humains et autres espèces que vous pouvez croiser. On en parlera dans l’épisode sur les ordres de base. Le but est d’avoir votre chien dans votre visio. Evidemment, avec le temps vous pourrez faire des balades avec un peu plus d’espace entre vous. Chez nous, c’est 5 mètres. Eliott regarde régulièrement où on est et s’il dépasse les 5 mètres, je le rappelle, je récompense. De votre côté vous vous adaptez : s’il a trouvé un truc sympa à renifler ou que ça se passe bien avec un congénère, vous faîtes une pause et l’attendez au lieu de le rappeler à tout va. Avec Bocuse, j’apprend à vivre avec chien plus indépendant, que j’ai moins en visu quand il est en libre mais j’accorde beaucoup d’importance à ce qu’il revienne quand je le rappelle et donc j’apprend aussi à moins le rappeler pour « rien ».

Les colliers et harnais

On a pas mal détaillé sur les colliers électriques et étrangleurs dans l’épisode précédent. Globalement, si vous avez compris les conséquences des méthodes aversives, vous imaginez les conséquences des outils aversifs. Ils utilisent la punition positive qui est l’arrêt du comportement par un stimulus non plaisant et le renforcement négatif où l’arrêt du stimulus non plaisant arrive quand le comportement attendu apparaît. Le collier électrique est d’ailleurs interdit dans bon nombre de pays européens. Tout outil pouvant provoquer du stress, de la peur, de l’évitement ou une agression redirigée doit donc être prohibé pour pouvoir apprendre.

Le harnais en Y, qui ne prend pas les épaules. Ça évitera toute douleur sur la trachée si votre chien tire ou si vous faîtes un geste brusque avec la laisse. Comme nous l’avons vu dans l’épisode précédent il n’y a pas de consensus au niveau scientifique mais en observant votre chien vous verrez le harnais qui contraint le moins son corps.

Pour ce qui est des friandises, vous n’êtes pas obligé mais il y a des chiens qui sont très réceptifs. Le plus important est de vous armer de votre bonne humeur et de positivisme. (effet pygmalion).

La semaine dernière je vous ai conseillé de faire un exercice d’observation du chien, ce n’est pas pour rien. Pour ma part, je peux repérer un collier étrangleur de très loin : le chien a le corps éloigné de son humain, il se lèche beaucoup les babines, regarde son humain mais de côté etc. Et un humain de l’autre côté qui va tendre la laisse mais sans même adresser un regard ou une parole à son chien. Si votre chien marche à l’opposé de vous par peur de la tension qui va arriver, c’est qu’il faut travailler sur votre propre attitude. Un chien bien dans ses pattes et dans sa relation à son humain va marcher tranquillement à côté de lui, sans être complètement éloigné ni collé, il va regarder son humain de temps en temps, axer ses mouvements sur les siens, renifler, possiblement montrer quelques signaux mais rien d’inquiétant.

Conseils pour une bonne balade

Comme dit, déjà utilisez les bons outils

  • Je pense que pour faire une bonne balade, la première chose est d’apprendre à regarder son chien : la plupart des chiens que je vois dans la rue communiquent beaucoup avec leur humain mais n’ont pas vraiment de réponse. Ce n’est pas parce que vous avez une laisse que ça vous empêche de communiquer avec lui. Ce n’est pas possible que votre chien s’étrangle pendant une balade, qu’il ait une position en opposition avec vous, qu’il ne puisse pas renifler, qu’il cherche des informations chez vous sans que vous le regardiez. Personnellement, j’évalue une bonne balade si la laisse est détendue, certains éducs parlent du sourire de la laisse. J’adore observer les chiens dans la rue, enfin j’adore est un grand mot parce que parfois on voit des perles. Mais l’éthologie m’a donné ce petit truc d’observer les comportements des chiens et de leurs humains. A partir de là, on peut être assez objectif sur la qualité de la promenade pour le chien. Et ça donne des idées. Parfois je vois des gens qui font des trucs supers avec leurs chiens et du coup je décide de faire la même avec Eliott. C’est d’ailleurs grâce à ça qu’il peut absolument tout renifler dans la rue : j’ai vu une petite mamie avec son chien qui reniflait tout et il était hyper relax, j’ai appliqué ça avec Eliott et j’ai eu tout de suite un chien très détente, très lent mais totalement détendu et crevé en rentrant de promenade.
  • Ecoutez votre chien, c’est sa balade et à moins que vous alliez à un endroit précis, c’est sympa pour lui de le laisser décider de la distance, de la direction et du temps de sa promenade. Sauf si votre chien est chiot ou vieillissant et qu’il n’a pas ou plus conscience de ses limites
  • Faire aussi en fonction de l’environnement : la température extérieure
  • Important de pondérer nos attentes et nos demandes en fonction de la situation : typiquement on ne va pas demander du statique à côté d’une route à un chien totalement paniqué par les voitures. Pareil, beaucoup de gens qui ont un chien stressé pratiquent l’immersion. L’immersion c’est comme en psychologie humaine c’est le fait de se confronter à quelque chose qui nous fait peur. Si c’est bien fait, de façon graduelle et positive c’est nickel. Si c’est mal fait c’est hyper violent, vous risquez juste d’augmenter la réactivité de votre chien et de vous retrouver soit avec un chien qui se fige, soit un chien qui se barre, soit un chien qui réagit par l’agressivité. En écoutant des conseils pourris, j’ai pratiqué cette fameuse immersion avec Eliott dans un parc à chiens, résultats ? 10 ans à travailler la socia.
  • Dans les rencontres entre chiens, il faut prendre en compte la personnalité de votre chien, sa socialisation. D’ailleurs, on n’est pas obligé que son chien aime tous les chiens, comme pour les humains, votre chien peut être sélectif. L’important c’est de travailler sur la réactivité pour éviter un stress trop intense et l’agression. Là c’est important d’être observateur pour pouvoir gérer l’environnement pour éviter de mettre son chien dans une situation destabilisante. Comme nous l’avons vu dans le premier épisode, la laisse influe sur la fréquence et la durée des interactions entre chiens. si votre chien est sociable et apprécie la compagnie des autres chiens, vous pouvez regarder les groupes fb de balades en positif dans votre région. Si votre chien n’est pas encore hyper à l’aise ça peut être utile de se renseigner sur les balades en collectif de l’éducateur bienveillant le plus proche de chez vous. Les chiens sont très polis contrairement à nous et ont besoin de faire leur danse de rencontre quand ils se croisent. S’ils sont bien codés, ils vont communiquer d’abord visuellement avec un mouvement lent et arrondi (non frontal) puis se renifler et après voir s’ils jouent, reniflent ensemble ou tout simplement font leur vie de leur côté. Comme vous le comprendrez, c’est plus facile d’être poli en libre qu’en laisse. Par contre attention, si votre chien n’est pas codé ou que vous voyez un chien non codé, ne laissez pas les comportements de harcèlement ou d’agressivité se faire. Ne demandez pas à votre chien d’être statique s’il veut éviter la rencontre, là vous risquez une bagarre. D’ailleurs si votre chien n’est pas sociable, n’hésitez pas à lui mettre un signe d’identification (ruban jaune, un harnais avec scratch)

Références

https://hund.fr/actualites/gerer-les-croisements-en-balade/147/

https://hund.fr/actualites/comment-fonctionne-le-collier-etrangleur/61/

Il existe d’ailleurs plusieurs façons de se promener, cf https://hund.fr/actualites/les-differents-types-de-balades/141/

Chez nous c’est essentiellement promenade sanitaire et classique

On peut rassurer son chien : https://hund.fr/actualites/renforcer-la-peur/64/

BONUS SONDAGE

lien d’écoute : https://www.podcastics.com/podcast/episode/bonus-promenades-et-outils-64551/

Liens utiles :

https://www.facebook.com/LaTeamCapDog

https://www.facebook.com/groups/205326539672021

https://hund.fr/actualites/les-differents-types-de-balades/141/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s