Promenade avec ou sans laisse ?

Pour ce 3ème article de la section 1 semaine = 1 article, j’ai décidé de vous présenter un article de Westgardht (2010). Alors oui, il date un peu et les résultats sont un peu fouilli mais bon ça reste intéressant puisqu’il y a très peu de recherches sur les effets de la promenade en laisse sur le bien-être du chien.

Je pense que c’est important de préciser pour ceux qui ne liront pas l’article en entier que les auteurs dans l’introduction expliquent que la socialisation et donc les contacts avec des non familiers (humain ou chien) du foyer sont importants MAIS que les promenades sans laisse peuvent induire plus de risques de choper une maladie ou se reproduire. Et on ressent bien au long de l’article qu’ils sont assez focus sur ces risques de transmission de maladie (en même temps c’est 2 laboratoires de vétérinaires).

Leur recherche se divise en 2 études :

📑Etude 1

Cette étude porte sur des chiens promenés dans un environnement extérieur. Ils ont mesuré la fréquence de contacts avec autres personnes/chiens et avec l’environnement (= reniflage et besoins naturels – pipi caca). Chaque observation de chiens durait de 10 à 600 secondes. Pour une idée de l’échantillon : 69% des chiens étaient promenés avec un seul humain et concernant les races : 32% de malinois, 14% de goldens retrievers, 13% de bâtards et 11% de border collie.

éthogramme étude 1 (Westgarth et al., 2010)

📊Résultats

  • Dans 73% des observations il n’y avait pas d’interactions chien-chien -> seulement 21% des observations
  • Dans 91% des observations pas d’interactions avec un humain non familier mais plus d’interactions avec les humains quand sans laisse
  • 62% des chiens observés n’ont interagi ni avec un chien ni avec un humain
  • Plus d’observations de chiens promenés seuls le weekend qu’en semaine
  • Plus de comportements de reniflage chez les malinois que les autres races
  • Les interactions entre chiens étaient plus courtes en laisse
Westgarth et al.(2010) – représentation étude 1 (les différences significatives encadrées en rouge)

📑Etude 2

Dans cette deuxième étude, ils ont testé l’effet de la présence d’une laisse sur les interactions avec les autres chiens. Au niveau des prérequis, tous les chiens étaient familiarisés avec le lieu d’observation, ils avaient au moins 1 an et étaient ok avec les rencontres congénères en laisse ou sans laisse. Les chiens avaient soit un collier plat, soit un martingale, soit un harnais selon les habitudes de leurs humains; la plupart des laisses étaient courtes. Il était demandé aux humains d’agir de la même façon que dans leur quotidien.

  • Généralement le trajet était plus long sans laisse qu’en laisse
  • Les interactions avec les autres humains étaient très faibles
  • L’interaction avec un autre chien était de moitié plus courte en laisse que sans laisse
  • Une interaction était près de quatre fois plus susceptible de se produire avec un chien sans laisse qu’avec un chien en laisse

(ils citent un résultat d’une étude de Bradshaw et Lea (1992) que je trouve intéressant où le chien en laisse n’était jamais l’instigateur des interactions et ils n’avaient pas observés d’interactions entre 2 chiens en laisse)

🔎 Pour finir !

Il y a quelques biais dans ces études qu’il faut tout de même noter :

  • focus sur maladies
  • pas de compte des interactions avec humains familiers -> dommage ça peut dire beaucoup de choses
  • différencier état et évènement selon interaction intra ou inter pas super logique
  • moins drôle quand on enlève les chiens réactifs congénères
  • vraiment petit échantillon pour deuxième et surement biais dans le type d’humains
  • première étude ne dit pas si l’autre chien est en laisse ou pas

Je trouve ça un peu dommage de ne pas avoir de données plus complètes sur le type d’interactions entre les chiens et que les temps d’observation soient aussi courts… Globalement il faut retenir que le fait d’être en laisse réduit les interactions entre chiens et donc les possibilités de socialisation. Aussi, le fait que la majorité des observations de l’étude 1 ne concerne pas de temps d’interactions intra ou inter va plutôt dans le sens que les promenades ne sont pas obligées de se focaliser sur des interactions !

Pour aller plus loin : Westgarth, C., Christley, R. M., Pinchbeck, G. L., Gaskell, R. M., Dawson, S., & Bradshaw, J. W. (2010). Dog behaviour on walks and the effect of use of the leash. Applied Animal Behaviour Science125(1-2), 38-46.

Bradshaw, J. W., & Lea, A. M. (1992). Dyadic interactions between domestic dogs. Anthrozoös5(4), 245-253.

Et parce qu’on est jamais mieux servi que par soi-même : https://comportementcanin.blog/2018/02/17/laisse-promenade-et-communication/


Pour être informé des dernières nouveautés, n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux et/ou directement vous abonner à la newsletter 😉

🐕 Facebook : Comportement canin – Alice Mignot

 🐶 LinkedIn : Alice Mignot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s