Pourquoi ne doit-on pas offrir un chien comme un cadeau ?

Vous aussi, vous les voyez toutes ces annonces sur les réseaux sociaux de chiots à l’adoption ? Evidemment, tous ne viennent pas de Noël mais personnellement j’ai vu pas mal de gens proposer des chiots à l’adoption car on leur a offert comme cadeaux et ils n’ont pas le temps, leur gosse est allergique, ils n’ont pas envie etc.

Tous les abandons ont le don de m’énerver mais ça encore plus. Parce qu’on ne peut même pas blâmer les gens qui les abandonnent vu qu’ils n’ont pas eu le choix d’avoir cet être vivant dans leur vie.

L’aspect financier

Il ne faut pas se leurrer, un chien ça coûte de l’argent. Il y a les achats de base quand on adopte un chien : laisse, harnais, jouets etc. Et clairement, si on choisi la qualité ça revient vite à 100-150 euros. Ensuite, il y a la nourriture. Selon la taille du chien, il va plus ou moins beaucoup manger. Mais même avec un gabarit moyen, moi je met environ 50 euros par mois là-dedans parce qu’il est tout simplement hors de question d’acheter des croquettes bas de gamme bourrées de céréales et de produits chimiques. Ici ça touche la santé de notre chien et je pense que c’est une dépense importante, voire cruciale si on veut que notre chien vive longtemps et en bonne santé. Enfin, et pas des moindre, les frais vétérinaires. Eliott est très rarement malade, à part 3 hernies on a jamais eu de grosses dépenses. Mais quand ça vous tombe dessus, il faut assurer derrière. Perso, je trouve les cagnottes ridicules, à part pour les chiens de refuge et/ou les FA. Quand on prend un chien on sait qu’il y a des moments où sa santé peut bugger et clairement l’industrie pharmaceutique animale a bien compris que c’est un domaine où il y a pleins d’argent. Donc voilà, imaginez que votre chien a une hernie paralysante : 500 euros le scanner, 100 euros de médicaments pour calmer la douleur et … 2300 euros d’opération. Je peux vous le dire, si ça n’est pas réfléchi ça peut être la galère. Il se peut également que votre chien ait des problèmes de comportement et/ou que vous ayez des difficultés à créer une relation de qualité avec lui, il faudra donc compter des frais pour un éducateur canin et selon sa qualité mais aussi votre engagement ça peut vite monter.

Le temps

Pour reprendre les bases, un chien est un être vivant qui a des besoins propres à son espèce mais aussi à sa race, son individualité et à l’évolution de sa vie. Aussi, avec la domestication on a rendu cette espèce dépendante de la nôtre. Du coup, votre chien va avoir besoin de vous pour pouvoir satisfaire ses besoins physiques et cognitifs. Tout d’abord, il faut compter les temps de promenade (à adapter selon les besoins du chien, son âge etc.) qui peuvent être plus ou moins longs. Dans le temps que vous pouvez consacrer à votre chien, il faut donc prendre ça en compte en pensant au fait que votre chien ne peut pas se retenir méga longtemps de faire ses besoins, il doit se dépenser physiquement et surtout il doit pouvoir renifler des environnements différents. Donc, au moins une sortie 3 fois par jour plus ou moins longues selon ses besoins. Dans le temps à consacrer à son chien il y a aussi les jeux et câlins, c’est un réel plaisir mais je vois certaines personnes qui n’ont même pas le temps de consacrer 20 minutes de jeux/câlins à leur chien.

La disponibilité émotionnelle

Je le dis tout le temps mais adopter un chien c’est l’inclure dans sa vie, pour cela, on doit avoir une place pour lui et la volonté de pouvoir créer et entretenir cette relation. Il y a des moments où adopter un chien peut être périlleux (je ne dis pas impossible mais ça peut être compliqué) : pendant une grossesse, un déménagement, un changement de travail etc. Même si, quand on a un chien, ce sont des étapes qui se passent souvent très bien, dans le cadre de l’adoption ça peut être plus difficile car on a déjà pas mal de choses en tête et pas forcément le temps d’accueillir un changement aussi important qu’un chien. Aussi, il faut penser sur le long terme à la place qu’il va avoir et qu’on va lui laisser malgré les aléas de notre vie d’humain. En effet, un chien c’est environ 10 ans de vie commune. Au début, il est chiot, il a besoin d’être rassuré, de découvrir les habitudes humaines, ensuite, il s’adapte à notre vie et il faut pouvoir le guider et avoir de la tolérance pour les bourdes qu’il fera. Et enfin, quand il vieillira il faudra l’accompagner, s’ajuster et ne pas le mettre de côté. Aussi, je pense que l’adoption d’un chien se fait dans la rencontre. On ne doit pas choisir un chien sur des critères de beauté ou « parce que c’est une race calme » mais bien parce qu’il se passe quelque chose avec lui qui permettra de s’en occuper et s’investir jusqu’à sa mort.

Tout cela pour vous dire que je pense que la décision d’adopter un chien est une décision qui doit être individuelle. On ne doit jamais choisir pour quelqu’un à part pour une exception :

  • si vous avez discuté de ça avec la personne, qu’elle a fait le choix de son côté et qu’elle a bien réfléchi à ce sujet et que vous lui donner le contact d’un chien à l’adoption
  • tous les points ci-dessus doivent être cogités et pris en compte

Pour la petite histoire, j’ai eu Eliott à 17ans, c’est donc mon père qui l’a acheté. Mais avant ça, on a eu de longues discussions, on a pesé le pour et le contre, comment on allait gérer toutes les contraintes sachant que c’est mon chien et donc ma responsabilité entière. Puis, nous avons rencontré Eliott et ça a été l’évidence pour nous deux que ce petit être devait faire partie de notre vie. Je n’ai absolument aucun regret mais acheter un chien à un enfant / un ado doit être mûrement réfléchi et entre autre le fait que certains quittent la maison et leur chien à l’âge adulte.

Donc, tous ces aspects doivent être réfléchis dans l’adoption d’un chien. Et si vous voulez faire un cadeau à quelqu’un, dîtes-vous que ça peut clairement être un cadeau empoisonné si la personne n’est pas prête à investir financièrement, temporellement et émotionnellement là-dedans. En effet, un chien peut être un gouffre financier, s’il n’est pas dépensé il peut ruiner une maison (et hors de question de considérer qu’un chien enfermé 8h par jour dans une cage est heureux), peut être un dépassement émotionnel trop fort pour certains etc. Tous ces facteurs sont liés au fait qu’un être vivant n’est pas un cadeau mais une volonté et une décision propres à chacun.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s