Compte-rendu de ma première semaine de stage en MA

Ça y est ! J’ai fait mon premier stage en médiation animale !! Ce fût bref mais très intense autant au niveau de l’apprentissage que moralement.

Le but ici est de faire ressortir les points que je trouve importants et qui peuvent aider à comprendre ce qu’est la médiation animale.

Tout d’abord, même si diplômée de psychologie, j’ai passé beaucoup de temps dans cette semaine d’observation à comprendre le fonctionnement des populations rencontrées que cela soit avec le chien mais aussi dans un cadre de soins humain-humain. Mais bon on est pas sur un blog de psychologie donc je vous fais les grands points :

  • Pour quelqu’un qui a des difficultés de communication (qu’elles soient physiques ou psychiques), le contact avec les animaux est beaucoup plus facile qu’avec un humain. On s’en doute tous un peu en fait et c’est un peu le principe de base de la médiation animale mais quand on le voit en vrai de vrai c’est presque hallucinant. À certains moments ce n’est d’ailleurs pas plus explicable que « il s’est passé quelque chose ». En effet, on se retrouve en dehors de ce contact unique mais ce n’est pas moins intéressant à observer. Beaucoup de personnes qui ne parlent quasiment pas voire qui sont agressives quand il s’agit d’avoir un contact avec un autre humain se lâchent totalement et racontent leur vie à ce petit chien qui, même s’il ne tend pas les oreilles et patiente sagement, apporte une présence, de la vie et un regard non jugeant. J’ai d’ailleurs été impressionnée par le nombre de compliments que reçoivent les loulous de la part des personnes âgées, en fait on dirait qu’ils parlent à des jeunes enfants/leurs petits enfants et c’est très touchant. Le chien est moins intrusif dans le sens où il ne juge pas et son amour est inconditionnel : face à beaucoup de choses qui dérangerait un humain, le chien s’en fiche royalement : des odeurs, des gestes malvenus, une absence apparente de volonté d’interaction etc. Le chien est donc un membre de l’équipe soignante hors pair puisqu’il sort le patient de son monde et de son statut de personne avec des capacités diminuées, aux yeux du chien il est un humain tout simplement !
  • La mobilisation du toucher et même plus globalement des sens est indispensable qu’elle soit directe par des caresses ou indirecte en faisant des commentaires sur l’aspect du poil etc. est très intéressante particulièrement avec des personnes à qui on enlève l’utilisation de leurs sens en ne les laissant plus rien faire. Le chien est chaud et doux, il permet donc de répondre par sa simple présence à des besoins d’attachement, de contacts maternels. De plus, il permet à l’humain d’utiliser ses capacités pour entrer en contact avec lui.
  • Une chose que j’ai énormément apprécié de toutes c’est que ces ateliers qu’ils soient thérapeutiques ou non étaient un espace de choix pour les patients. Pour presque chaque activité, ils pouvaient décider d’eux-mêmes s’il voulait le faire et comment. Je pense, et on en a parlé avec certaines, que c’est vraiment triste que certains humains ne soient plus traités comme tels et qu’on leur enlève la petite part d’autonomie qu’il leur reste, je trouve donc ces ateliers particulièrement pertinents en maison de retraite et en MAS puisqu’on leur redonne la prise de décision et la responsabilité qui sont essentielles.
  • Enfin le dernier point est la dyade. En effet, chacune des interventions a été très différente non pas dans les exercices proposés mais surtout dans le fonctionnement des dyades : chacune vient avec ses propres animaux et la relation qu’elle a construit avec eux. Je trouve ça très intéressant que chacune vienne avec son caractère et le caractère de son chien même si certains ne sont pas calmes pour moi c’est indispensable à l’effet thérapeutique que la personnalité du chien s’exprime.
  • Ma plus grande critique va envers les institutions à commencer par leur traitement des humains. Je ne juge personne je ne suis pas à leur place et ne sait pas ce que je ferais d’ailleurs. C’est tout un engrenage de difficultés qui vient de beaucoup plus haut mais les résidents n’étaient vraiment plus considérés comme des humains parfois. Aussi, j’ai trouvé que le cadre de chaque intervenante était mis à mal par l’équipe, pas forcément de façon consciente. J’ai été d’ailleurs étonnée que chacune arrive à maintenir le cadre des ateliers malgré les bruits, les retards, etc. Par rapport aux équipes soignantes, je pense qu’il serait bien de faire un bilan de ce qu’elles attendent de la médiation animale car il ne faut pas oublier que celle-ci doit être cadrée et que ça serait important pour chacune des intervenantes qu’elle soit briefée avant qu’on lui amène un nouveau patient et qu’on lui explique pourquoi l’atelier semble intéressant pour lui. En effet j’ai été particulièrement marqué par les considérations des équipes envers le cadre thérapeutique de la zoothérapie qui ne permettent pas d’avoir un réel suivi je trouve.

J’avoue avoir observé particulièrement le rôle de l’intervenant : des attitudes toujours bienveillantes et comme je l’ai dit précédemment qui ont la volonté d’autonomiser au max les résidents. Mais surtout la mise en sens des comportements qui est indispensable avec une reformulation des expressions comportementales et vocales de l’animal qui est pertinente et permet le maintien du lien entre patients et thérapeute animal.

Concernant le chien j’ai été agréablement surprise de voir des races différentes et surtout des caractères différents. Tous ont des réelles bases d’éducation mais chacun s’adapte comme il le veut/peut. On voit bien que chaque chien vit cela comme un jeu et qu’ils ne sont pas contraints à faire cela, il y avait un réel respect de leur fatigabilité et leur volonté à continuer. Cependant, j’aurai un bémol sur la capacité du chien a exprimé son caractère à lui : voir comment le chien se comporte quand on lui demande juste de faire ce qu’il veut cela peut également amené des discussions autour de la personnalité de chacun et du libre arbitre etc.

Voilà ! Donc c’était très intéressant et je remercie vraiment cette équipe de m’avoir permis d’avoir cette première expérience en médiation animale 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s