Grognements et morsures.

Je fais cet article car au vu de tout ce qu’on peut lire sur les différents forums je pense qu’il est important de parler de comment éviter une morsure. Et donc parler de grognements !

En effet, beaucoup de gens ayant peur que leur chien devienne agressif punissent les grognements. C’est d’ailleurs ce qu’on conseille sur beaucoup de sites d’éducations pourris… Ce qui est vraiment totalement stupide quand on y réfléchi. C’est comme si quelqu’un vous embête et vous voulez lui dire « attention tu m’embêtes je risque de m’énerver » et qu’on vous empêche de communiquer cette information. Si la personne continue de vous embêter vous allez finir par être agressif.

Si vous empêcher votre chien de grogner, oui ce comportement va disparaître mais vous l’empêcher de communiquer et risquer encore plus la morsure. Ce qu’il faut retenir du grognement c’est que votre chien vous dit qu’il est dérangé. C’est donc positif, un chien qui grogne est un chien qui prévient !

À mes yeux, il faut toujours voir le grognement comme quelque chose de positif : votre chien utilise ses codes canins pour vous mettre en garde. Donc au lieu de l’en empêcher, profitez-en pour essayer de comprendre ce qui cloche et comment y remédier. Cependant, je ne dis pas qu’il faut l’ignorer hein ! Il faut bien évidemment l’entendre et le prendre en compte sinon on s’expose à une situation dangereuse… Pour exemple, cette vidéo « drôle » trouvée sur youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=DrMB1Ow0N74

Quand je dis que le chien prévient, cela peut être mieux expliquer par ce qu’on appelle en éducation l’échelle d’agression (de Kendal Sheperd). Ce sont les différentes étapes avant que le chien se décide à mordre. Et il y a beaucoup d’étapes comme vous pouvez le voir !

« La façon dont un chien réagit au stress ou à une menace peut être représentée comme une série d’étapes croissantes sur une échelle » Blog Canima

ladder_of_agression

Là encore on voit l’importance de savoir repérer les signaux d’apaisement/de stress. Si on les remarque, on peut donc arrêter/adapter la situation inconfortable pour le chien et donc évidemment éviter une éventuelle morsure.

Il ne faut pas oublier que nous conditionnons constamment nos chiens. Le choix de réaction du chien dépendra donc de la situation et des apprentissages qu’il a reçus. En effet, s’il a appris qu’envoyer des signaux permet de stopper la situation, il s’en contentera. Par contre si votre chien a appris que les signaux ne servent à rien, il va envoyer des messages croissants sur cette échelle et finir par grogner. Et si votre chien a appris que grogner ne sert à rien à part se faire gronder, il risquera de zapper toutes les étapes jusqu’à une agression par morsure.

C’est le cas des chiens en impuissance acquise qui ont capté que ça ne sert à rien de communiquer avec leur humain. Mais c’est aussi, je pense, le cas de la plupart des chiens qui mordent des enfants. Le plus souvent, le chien passe du temps à envoyer des signaux (parce qu’il est patient et sensible au petit humain) mais il y a un moment où il ne supporte plus qu’on lui monte sur le dos, qu’on lui tire les oreilles etc. et mord.

/ ! / Empêcher un chien de s’exprimer c’est prendre le risque qu’il passe directement de l’étape chose dérangeante à morsure sans pouvoir mettre en place tous ces signaux.

Donc ne punissez JAMAIS un chien qui grogne mais essayez de comprendre et de pouvoir adapter les situations. Le chien n’est jamais fondamentalement agressif envers l’humain, il faut en être conscient !


Que dit la science ? 

📑Je vous présente un article de Oxley et ses collaborateurs plutôt récent puisqu’il date de 2017. L’objectif de leur étude était de contextualiser les morsures de chiens en questionnant directement les humains victimes de ces agressions. Je le trouve intéressant car il interroge directement des victimes de morsure. De plus, la diffusion sur les réseaux permet de ne pas se restreindre aux « morsures graves » focus sur les gens qui sont allés à l’hôpital.

Ils ont donc diffusé un questionnaire en ligne comportant 40 questions (ce qui est plutot complet) divisé en 5 sections :

  1. nombre de fois où la personne a été mordue et des informations sur la dernière morsure (caractéristiques du chien mais aussi comportement de l’humain juste avant la morsure)
  2. type de blessure et gravité (traitement etc.)
  3. perception de l’humain sur sa responsabilité vis-à-vis de cette morsure
  4. définition de la morsure selon ces humains
  5. informations démographiques sur l’humain et le chien

📊Résultats

🧐Vu qu’il y a beauuucoup de données je ne met que celles qui m’intéressent 😅 mais il y a tout dans l’article en lien et si vous voulez une traduction spécifique n’hésitez pas à me demander en commentaire !

  • Ils ont dont analysé 484 questionnaires complets
  • Les répondants étaient à 84% des femmes 👉ça ne veut pas dire que les femmes se font plus mordre, surtout que les femmes répondent plus à des questionnaires en ligne sur les chiens
  • Pour la majorité ce n’était pas leur premier chien
  • 49% ne se sont fait mordre qu’une fois dans leur vie

Oxley et al. (2017)

  • Pour les chiens dont la race était identifiée, 82 races différentes ont été citées dont la plus fréquente : le berger allemand, suivi du border collie, suivi du jack russell
  • 51% avaient eu des cours d’éducation
  • Antécédents d’agression : 170 chiens avaient déjà commis une agression, parmi eux 38% sur un humain et un chien, 42% seulement sur un chien, 19,4% seulement sur des humains

  • 86% n’ont été mordu qu’une fois pendant leur dernière blessure
  • Sur la familiarité avec le chien : 66.1% étaient connus de la victime : pour 34.7% c’était leur propre chien, pour 35.3% le chien appartenait à un membre de la famille ou ami, 30% le connaissait de loin (rencontré en balade)
  • Situations « pré-morsure » les plus fréquemment citées : humain qui commence l’interaction
    • caresses ou tentatives de caresses du chien ont été les plus souvent signalées
    • jouer avec le chien
    • le manipuler, le soulever ou le restreindre

  • Comportements du chien avant l’agression :
    • excité/actif (29,1 % ; 125/430).
    • agressives (21,4 % ; 91/430)
    • détendue (15,8 % ; 68/430)
    • effrayée/effrayante/tendue stressés (15,8% ; 61/430)
    • heureux (8,1% ; 35/430)
    • dormir/se reposer (6,0 % ; 26/430)
    • -> pour ça je ferais 2 articles sur la perception des humains sur les comportements canins
  • Pour 67,5% d’entre eux le chien avait l’intention de les mordre, 32.5% ont dit que c’était accidentel
    • quand c’était leur chien plus de tendance à dire que c’était accidentel
  • Dans 45,5% des cas c’est l’humain qui a approché le chien
  • Dans la moitié des cas, la morsure était « juste » un coup de dents
  • 54 personnes étaient mordues plus d’une fois sur le moment
  • Zones de morsure :
    • 62% pour les extrémités du haut du corps : mains, poignets, avant-bras et bras
    • 29% pour les « extrémités basses » (pieds, chevilles, tibia, jambe)
    • corrélation de l’âge de l’humain avec la zone de morsure : 79% des morsures sur le cou/la nuque concernaient des humains de moins de 19 ans
    • corrélation entre la zone de morsure et le type d’interactions : plus de risque d’être mordu sur les extrémités hautes quand la personne approchait le chien; plutôt sur extrémités basses quand le chien approchait la personne
  • 44% blâmait leur comportement ou celui du propriétaire du chien
  • Dans 60% des cas, il ne s’est rien passé pour le chien
    • pour les actions prises : surtout éducation, puis euthanasie puis changement de famille

Important à retenir :

  • il n’y a pas de profil type de chien mordeur
  • les interactions débutées par l’humain sont les plus représentées
  • le chien est le plus souvent connu de l’humain
  • les gens ont conscience que le chien n’est pas le seul être à blâmer
  • la plupart des morsures sont des gnacaque

Pour aller plus loin : Oxley, J. A., Christley, R., & Westgarth, C. (2018). Contexts and consequences of dog bite incidents. Journal of Veterinary Behavior23, 33-39.


À lire



Pour être informé des dernières nouveautés, n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux et/ou directement vous abonner à la newsletter 😉

🐕 Facebook : Comportement canin – Alice Mignot

 🐶 LinkedIn : Alice Mignot

4 commentaires

  1. Bonjour,
    Et quand le chien est assis normalement et que d’un coup il chope le molet de quelqu’un qui passe ?
    Mon chien a été battu petit. Moi je l’ai eu qu’à 4 mois. Et depuis il a des réactions bizarres, ils choppent les mollets parfois de personnes en passant, quand il se promène et qu’il est sans laisse ça lui arrive de sauté à ras les gens en fesant comme si il allait les mordres mais il mord pas (bon après ça jeux car quand je joue avec lui il me fonce dessus et fait un 180 degré autour de mois en sautant lol)
    merci pour vos conseils 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Ludivine. Je vous conseillerais de voir un éducateur canin en positif afin de vraiment régler cette situation car je ne peux vous répondre que par rapport à ces quelques lignes. Si votre chien a été battu, ses morsures semblent être des conséquences de la peur de l’humain. Il faudrait clairement travailler sa socialisation et sa relation à l’humain en renforcement positif en lui montrant qu’il n’a rien à craindre en renforçant la non morsure. Voilà voilà 🙂

      J'aime

Répondre à Mignox Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s