Qu’est-ce que l’éducation positive ?

Dans cet article, je vais tenter de définir ce qu’est l’éducation en positif. Cela est très important pour moi car il me semble plus qu’important que tous les propriétaires de chiens la connaisse et l’utilise. De plus, l’image de l’éducation positive est assez négative en France car elle reste encore peu connue et donc soit les gens sont en tradi et veulent pas changer (réfléchir), soit les gens pensent que pour leur chien ça ne marchera pas.

Ce que beaucoup de gens pensent :

  • la méthode d’éducation positive est une méthode où tout est permis pour le chien
  • on passe son temps à lui donner des friandises pour tout et n’importe quoi
  • c’est une méthode uniquement pour les petits chiens
  • le chien va croire qu’il est le « chef de la meute » et donc prendre le dessus LOL

Et bien d’autres… Dès qu’on évoque le positif, les critiques fusent, sans être fondées..

Alors que c’est bien différent… C’est bien une approche éducative donc l’objectif est l’éducation mais d’une façon respectueuse où le chien a des limites pour sa sécurité et une relation harmonieuse entre humain et chien. L’objectif étant d’avoir une relation de confiance et de respecter au maximum la singularité du chien tout en ayant des règles/limites pour la sécurité du chien.

À mes yeux, dans cette méthode, le plus important est :

le respect du chien dans sa singularité, on ne cherche pas à avoir un chien docile et qui craint son maître, on souhaite un chien qui a une personnalité et des défauts qu’on corrigera au maximum avec de la bonne humeur

la cohérence: on cherche à être sur la même longueur d’onde, on reste stable dans ce qu’on apprend au chien et on utilise les mêmes signaux verbaux ou non-verbaux –> pas besoin d’utiliser la force, de casser le chien, juste le considérer comme un partenaire

la relation de confiance : le chien est un partenaire et l’humain est le référent, on ne doit pas le contraindre à répondre à nos demandes mais au contraire il doit faire ça par plaisir ; on souhaite que le chien soit à notre écoute mais nous aussi on est là avant tout pour le comprendre, s’adapter à son mode de communication et de vie.

la compréhension mutuelle humain-chien est primordiale. Le chien n’est pas un être inférieur, bien loin de là, c’est un co-équipier dans l’éducation; il faut donc connaître le chien :  les signaux d’apaisement, le concept de leadership, le fait que le chien n’est pas un loup etc. et observer son/ses propres chien(s)

⇒ ça marche pour tout le monde : les chiens anxieux, les chiens agressifs, etc. en particulier pour les chiens qui ont des difficultés de socialisation et de manque de confiance en l’humain.

Dans cette méthode on utilise le renforcement positif, c’est à dire qu’on encourage les bons comportements et on les récompense de façon à ce que le chien les répète parce qu’il y trouve un avantage. La motivation et donc la bonne humeur sont la clef de cette approche. Le chien fait ce qu’on lui demande par plaisir. Pour rester dans un objectif positif, on ignore les mauvais comportements. L’objectif est également que le chien soit socialiser au maximum à son environnement qu’il soit humain, animal ou non animé.

renforcement

Cette méthode s’oppose fortement aux méthodes traditionnelles puisque qu’elle propose une éducation sans contrainte ni souffrance morale ou physique. De plus, elle rejette les notions de hiérarchie et de dominance à partir de recherches scientifiques (voir article « mon chien est dominant »)

Cette méthode, se base, comme la méthode comportementale en psychologie humaine sur des faits scientifiques et des recherches qui se font de plus en plus nombreuses, par exemple : (voir ici)

  • Ben Alexander et al 2011; Haverbeke et al 2008; Haverbeke et al 2010 –> méthodes en positif augmentent les performances des chiens au travail

  • Arhant et al 2010; Herron et al 2009 –> la méthode positive provoque une diminution des problèmes de comportement

  • Ben Alexander et al 2011; Hiby et al 2004 –> la méthode positive permet une augmentation de l’obéissance générale du chien

  • Rooney & Cowan 2011 –> avec des méthodes positives les chiens ont une meilleure capacité d’apprentissage et sont moins craintifs

  • Haverbeke et al 2010 –> chiens sont moins effrayés par leur propriétaire

Le point le plus positif est que les résultats se font sur le long terme. En effet, les méthodes traditionnelles peuvent se montrer efficaces sur le court terme, cependant, un chien bridé est un chien qui peut potentiellement être dangereux pour lui ou pour les autres.


Carte des éducateurs en positif : https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zLExvQwBzpzk.kvZ8FcEO4n2s&hl=en_US


groupes Facebook :


Liens utiles :


En plus, quelques petits témoignages qui m’ont touchée :

Marley, mon lab, a été mon tout premier chien et, quand on l’a eu, on n’y connaissait pas grand chose même si on était pleins de bonne volonté. Jamais entendu parler d’éduc positive, on s’est bien sûr tournés vers l’éduc tradi. Ça a été une catastrophe totale, Marley était complètement ingérable, nous ignorait copieusement et, surtout, est devenu agressif avec les autres mâles. Au bout d’un an d’éduc, j’ai commencé à me poser des questions face au manque total de progrès et, en farfouillant, j’ai découvert l’éduc positive. Du jour au lendemain, vraiment, j’ai jeté les colliers, pris un clicker et le changement a été radical et immédiat. Je lui suis éternellement reconnaissante d’avoir été CE chien sur qui l’éduc traditionnelle ne fonctionne pas et de m’avoir appris tant de choses. Il est merveilleux aujourd’hui et très, très à l’écoute. On essaie de régler progressivement ses problèmes de réactivité avec les autres mâles et il y a du progrès. Nous sommes très, très proches et l’éducation positive a TOUT changé.

Le tradi peut malheureusement faire des dégâts au niveau de la relation de confiance humain-chien et avoir comme conséquences des comportements agressifs. Contraindre le chien est un risque que les éducateurs en tradi prennent, heureusement que certaines personnes sont prêtes à privilégier la relation à leur chien que les ordres hiérarchiques.

Je rajoute que nous avons ensuite adopté une dobermann rescapée d’Espagne (elle est décédée en août) complètement traumatisée. Elle avait 6 ou 7 ans et elle avait une peur panique de tout. Le moindre geste un peu brusque la paralysait complètement. Au clicker aussi, elle a fait des progrès énormes qu’elles n’aurait jamais pu faire avec des méthodes brutales qui l’auraient complètement cassée

(de la même personne). Le problème en tradi c’est qu’on contraint des chiens qui sont déjà paniqués donc le risque de morsure est énorme et surtout le chien ne sera jamais bien dans sa tête. En positif, on prend le temps de comprendre le chien et de s’adapter à lui, et ça c’est vraiment important.

on se met à la place de l’animal. On se dit que nous même on n’apprécierait pas d’être virés malproprement alors qu’on ne fait rien de méchant et qu’on est bien tranquille. On vous parle mal vous réagissez comment ? « oh oui ! continue j’aime ça ! » (lol !) ou « eh tu vas te calmer maintenant ou ça va mal finir espèce de ****! » (qui peut valoir grognement voire morsure chez le chien) ?! donc y a pas d’histoire de place et de hiérarchie à respecter, mais de tolérance et de respect de chacun des individus et de ses besoins

L’empathie est un concept qui manque à beaucoup d’humains, autant dans leurs relations avec leurs congénères qu’avec leurs animaux. Alors mettez-vous un peu à la place de votre chien en vous demandant comment vous réagiriez si on vous demande quelque chose gentiment ou en criant..

Ce que c’est pour moi ? juste une philosophie de vie qui consiste à traiter le chien (et pas que le chien) en ami. Tout bêtement. Donc, j’applique les mêmes règles avec ma chienne qu’avec mes amis: je me soucie de ses besoins, de son confort, de son état d’esprit, de ses émotions…je la protège autant que je peux,. Je lui donne et j’attends d’elle autant que de mes amis, les vrais: une complicité, une confiance, une connivence qui ne peuvent se construire qu’avec un respect total, et beaucoup d’amour.Et comme ma chienne ne connait pas au départ mon langage,mon mode de vie,que nous ne sommes pas de la même espèce avec les mêmes codes, je l’éduque en lui apprenant mes règles de politesse et de vivre ensemble, comme avec les enfants, pour qu’elle soit heureuse et adaptée à la société humaine. Parce que tout ce que je veux avec elle, c’est qu’elle soit aussi bien avec moi, que moi avec elle.Que je veux lui apporter autant qu’elle m’offre. Que je veux lui faire plaisir autant qu’elle cherche à m’être agréable.Que j’essaie d’être aussi tolérante face à ses imperfections qu’elle l’est aux miennes,…et Dieu sait si elle est indulgente avec moi émoticône smile parce qu’enfin, la pire chose qui puisse m’arriver, ce serait qu’Haydée me regarde avec crainte.Et c’est valable pour tous les chiens, chats, etc…que je rencontre, ou qui partagent ma vie.

Pour moi, c’est exactement cette relation qu’on devrait TOUS avoir avec nos amis à 4 pattes : amour et harmonie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s